Comment un lucernois accueille deux soleurois à la montagne.

Epicéa de Lucerne. Télécabine sur le Weissenstein (SO).

Le randonneur, qui se rend sur le Weissenstein en compagnie de son chien, est agréablement surpris. En effet, que de changements depuis sa dernière venue sur cette montagne soleuroise. Pendant près de 60 ans, un petit télésiège a relié Oberdorf au sommet du Weissenstein. Après l’arrivée à échéance de son autorisation d’exploitation en 2009, il a été remplacé par une installation de 65 cabines, accueillant chacune six personnes. Alors que l’ancien télésiège avait une capacité maximale de 45 personnes par heure, la nouvelle télécabine a permis de presque tripler ce chiffre.


Passant par une station intermédiaire, le trajet entre la station de base à 664 mètres et le sommet, qui culmine à 1280 mètres, prend à peine 12 minutes. Pour que ces trois nouveaux bâtiments se fondent dans les pittoresques paysages du Jura, les architectes se sont fortement inspirés des nombreuses piles de bois forestières de la région. Ainsi, les constructions aux formes arrondies, invitent au calme et à la sérénité. Le Bois Suisse du canton de Lucerne et du Plateau environnant donne un aspect unique aux stations. A l’intérieur, l’épicéa non traité des constructions en bois contraste subtilement avec les parties métalliques de la télécabine. A l’extérieur, l’enveloppe de sapin blanc prégrisé semble faire partie du paysage. 


Le randonneur et son chien comptent bien profiter de la nouvelle télécabine pour respirer le grand air sur le Weissenstein, reprendre des forces et admirer la vue sur le Plateau, le Säntis et le Mont-Blanc.

En savoir plus sur le bois d'épicéa


Comment un bernois est devenu membre d'une famille fribourgeoise.

Découvrir

Comment un lucernois s'invite à la table d'un schwytzois.

Découvrir

Le pays du bois: Woodvetia en un coup d'œil.

Découvrir

Qu'est-ce que vous cherchez ?