«J’apprécie de me chauffer au bois. Le feu de bois confère une atmosphère chaleureuse à toute ma cuisine.»
«J’apprécie de me chauffer au bois. Le feu de bois confère une atmosphère chaleureuse à toute ma cuisine.»
«Nous fournissons de l’énergie locale propre et prête à l’emploi. Elle substitue les importations de combustibles fossiles.»
«Nous fournissons de l’énergie locale propre et prête à l’emploi. Elle substitue les importations de combustibles fossiles.»
«J’apprécie une place de travail locale. Cela me laisse plus d’énergie pour valoriser les qualités de la matière première bois.»
«J’apprécie une place de travail locale. Cela me laisse plus d’énergie pour valoriser les qualités de la matière première bois.»
«La forêt est un réservoir de matière première à notre porte. Le bois n’est pas transporté sur de longues distances et ménage le climat.»
«La forêt est un réservoir de matière première à notre porte. Le bois n’est pas transporté sur de longues distances et ménage le climat.»
«Quel plaisir de voir la forêt repousser! Utilisée de manière réfléchie, elle pourra encore fournir de l’énergie à mes petits-enfants.»
«Quel plaisir de voir la forêt repousser! Utilisée de manière réfléchie, elle pourra encore fournir de l’énergie à mes petits-enfants.»

La forêt suisse offre du bois en abondance

La forêt occupe un tiers du territoire suisse. Environ 30% de sa surface est en mains de propriétaires privés, 35% appartiennent à des organismes dépourvus de souveraineté fiscale comme des bourgeoisies et des corporations, 30% est la propriété de communes et 5% des cantons et de la Confédération. La loi sur les forêts protège la surface forestière et assure à tous son libre accès, y compris dans les forêts privées.

La loi suisse sur les forêts est une des plus sévères au monde. Elle garantit une exploitation durable et respectueuse de la nature. Son entretien vise à remplir de manière optimale les attentes les plus diverses: espace de vie pour le faune et la flore, forêt protectrice, lieu de détente, pourvoyeuse de bois. Afin de remplir au mieux toutes ces exigences, la forêt doit être rajeunie et entretenue. Ainsi, celui qui utilise du bois suisse contribue à une forêt saine et durable.

Chaque année, 10 millions de mètres cube de bois sont produits par la forêt, l’équivalent d’un cube de 215 mètres de côté ! De cette matière naturelle sont extraits des poutres, des planches, des revêtements de sol, des meubles, des jouets, des fibres utiles à la confection de vêtements et de papiers. En outre, la part de bois dévolue à l’énergie, sous forme de pellets, de copeaux de bois ou de bûches est croissante. Dans le bâtiment, le bois gagne aussi en importance : il est neutre pour le climat, s’avère idéal pour les constructions à basse consommation d’énergie, pour densifier les villes et offre un niveau de confort inégalé.

Est-ce nuisible à la forêt suisse si j’achète du bois suisse?

Au contraire! La récolte de grumes fait partie de l'entretien des forêts. Les propriétaires de forêts ne peuvent pas utiliser plus de bois qu'il n'en pousse. Ils soignent donc la forêt, afin qu'elle reste saine à travers les générations et procure à notre société des espaces de détente, une protection contre les dangers naturels et une eau potable de qualité. Avec l'achat de bois suisse, vous encouragez une forêt saine et durable.

Puis-je être sûr(e) que les ressources de la forêt suisse ne sont pas pillées par une exploitation effrénée?

Absolument. La loi sur les forêts suisse est l'une des plus sévères au monde et protège de manière exemplaire cet espace naturel. Par exemple, les coupes de bois doivent avoir été préalablement approuvées par le Canton. L'exploitation effrénée, les coupes rases et les défrichements ne sont pas autorisés.

Les énormes machines utilisées ne sont–elles pas dommageables pour la forêt?

Les dégâts sont évités autant que faire se peut. La forêt n'est pas traversée dans tous les sens par les machines forestières. Elles sont déplacées avec attention et dans un but précis, sur des chemins et des tranchées prévus à cet effet. Elles allègent la tâche rude et souvent dangereuse des professionnels de la forêt.

Avons-nous vraiment suffisamment de bois dans notre forêt?

Toutes les trois secondes, la forêt suisse produit l'équivalent d'un cube d'un mètre de côté en bois. A long terme, il ne faut pas abattre plus d'arbres qu'il n'en pousse – or nous ne tirons pas parti du potentiel à disposition aujourd'hui; les réserves de bois s'accroissent, entraînant un vieillissement du peuplement forestier. Chaque année, seulement près des deux tiers des bois exploitables sont utilisés. Le bois est l'une des matières les plus naturelles qui soit en Suisse, et nous en avons suffisamment – même pour les générations futures.

L’utilisation du bois met-il en danger les animaux et les plantes?

Absolument pas: près de la moitié des animaux et des plantes répertoriés en Suisse vivent en forêt. Son exploitation apporte de la lumière et une dynamique en forêt et renforce la biodiversité. Dans les réserves intégrales il est par ailleurs strictement défendu d'exploiter du bois. C'est là que vivent les espèces préférant les forêts sombres avec de très vieux arbres et du bois mort. Dans les réserves forestières spéciales, seules des interventions ciblées au bénéfices de certaines espèces sont entreprises. 

Que se passerait-il si nous laissions la forêt livrée à elle-même?

La forêt procure aux hommes des espaces de détente, protège des dangers naturels, filtre l'eau potable, fournit une matière naturelle de choix et offre bien d'autres avantages. Pour que la forêt remplisse ces fonctions, elle nécessite certaines interventions ciblées. Une forêt non exploitée vieillirait et deviendrait moins durable; sa fonction protectrice ne serait plus assurée et y pénétrer deviendrait alors dangereux et difficile.

Qui décide, quelle quantité de bois est extraite de la forêt?

Chaque forêt a un propriétaire qui doit évaluer les charges et revenus générés par l'exploitation du bois. Quand, combien et quels arbres sont abattus, sont des points décidés en accord avec le garde-forestier responsable. Ce dernier s'assure que la surface et la quantité abattue restent dans le cadre légal.

Pourquoi la forêt n’est-elle pas remise en état après une coupe de bois?

Les branches, feuilles et aiguilles restes sur place contiennent des éléments nutritifs qui se décomposent tout en nourrissant le sol. Pour beaucoup d'animaux, un tas de branches constitue un refuge ou une source de fourrage ou de matériel pour les nids.

Quelle part de la forêt suisse est certifiée par un label écologique?

Environ 52% des forêts suisses sont certifiées FSC ou PEFC; nombre d'entre-elles portent même les deux labels, car ces standards sont similaires. Près des deux tiers du bois d'œuvre prélevé en Suisse proviennent de forêts certifiées. De manière générale, tout bois provenant de Suisse est durable, car il est produit selon des prescriptions rigoureuses et mondialement reconnues. C'est pourquoi, le Certificat d'origine bois Suisse s'applique au 100% de la surface forestière suisse.